About Us

Views

Members

Commissions

CoR External Relations

News

Events

People

Stay In Touch

25 April 2014 / FR

L’Europe dont nous avons besoin. L’Europe que nous voulons. Une meilleure Europe.

Manifeste de Poznań des élus régionaux et locaux du PPE en vue du nouveau mandat politique de l'Union européenne en 2014

  1. Nous avons besoin d’une Union européenne dotée d’un cœur et d’une âme. Nous voulons une Union européenne qui écoute et qui comprenne. Nous voulons une Union européenne qui décide et agisse dans l’intérêt de l’ensemble de ses citoyens, quel que soit leur lieu de vie ou de travail, quelle que soit leur origine.

    Partout dans l’Union, quelle que soit leur nationalité, les citoyens sont très attachés au village, à la ville et à la région où ils vivent et travaillent. Les besoins vitaux des populations sont déterminés par les spécificités de leur lieu de résidence. Ce cadre humain, spatial et démocratique exige des actions politiques harmonisées qui tiennent compte de la dimension territoriale de l’UE et de son niveau de gouvernance national, régional ou local. L’UE travaille sans relâche pour trouver des solutions aux problèmes de société et pour stimuler la croissance et l’emploi en favorisant l’interconnexion en Europe, en croyant en ses citoyens et en investissant dans ses régions.
  2. Nous avons besoin d’une Europe où les décisions soient prises aux niveaux les plus proches des citoyens. Nous voulons trouver les meilleures solutions tout en garantissant une pleine légitimité démocratique, où les villes et les régions peuvent s’exprimer, traduisant les valeurs par des faits qui revêtent une importance pour les citoyens.

    L’Union européenne doit apporter une valeur ajoutée claire et les citoyens ont le droit de savoir qui est responsable de quoi. Cela signifie que nous avons besoin d’une Europe dans laquelle les villes, les régions et les États membres travaillent en étroite coopération conformément au principe de gouvernance à multiniveaux. C’est pourquoi l’UE doit s’atteler activement aux domaines qu’il est préférable de traiter à l’échelon européen et consacrer moins d’énergie à ceux qu’il convient d’aborder aux échelons national, régional et local. L’UE doit être plus visible sur les grands enjeux et plus discrète sur les questions de moindre importance. Cette idée est conforme à l’attention particulière que la famille politique du PPE accorde à la subsidiarité, à savoir traiter chaque problème au niveau le plus adéquat et le plus proche des citoyens.
  3. Nous avons besoin du respect des valeurs les plus importantes de l’UE: la démocratie, l’état de droit, la liberté, les droits de l’homme, la responsabilisation, la solidarité et l’égalité. Nous voulons une nouvelle communication décentralisée, moyen le plus efficace de toucher les citoyens et de lutter contre l’euroscepticisme et le populisme. Nous voulons une jeune génération qui se passionne pour l’Europe.

    Les valeurs fondamentales servent de base à une solide capacité décisionnelle de l’Union européenne. Il convient de les considérer comme les modèles à défendre et de les promouvoir à l’intérieur et à l’extérieur de l’UE. Nous devons expliquer les politiques européennes avec davantage de courage et de clarté. Les citoyens doivent savoir qui est responsable de la crise financière. L’Europe n’a pas provoqué la plus grande crise économique et financière des dernières décennies; au contraire, elle a mis les efforts en commun, fait preuve de solidarité et lutté avec force pour y venir à bout. Ceux qui rejettent la responsabilité sur l’UE ont tort et nous devons le faire savoir! Lorsqu’elle explique ses valeurs et ses politiques, l’UE devrait associer les citoyens, tenter de générer de nouvelles idées et créer un attachement commun afin de les mettre en pratique. De même, les collectivités régionales et locales pourraient promouvoir davantage l’Europe auprès des jeunes et des enfants, notamment en introduisant des cours obligatoires d’affaires européennes dans les écoles primaires et secondaires.
  4. Nous avons besoin d’une Union européenne qui réunisse les conditions nécessaires au bien-être social, à la croissance économique durable et à la compétitivité pour tous. Nous voulons que toutes les personnes, qu’elles soient fortes, faibles ou pauvres, soient prises en considération en vue de renforcer la cohésion européenne.

    Principal instrument d’investissement de l’UE destiné à améliorer la qualité de vie de l’ensemble des citoyens, la politique de cohésion contribue sensiblement à la création de croissance durable et d’emplois. Le renforcement de la cohésion devrait permettre aux États membres, aux régions et aux villes de tirer le meilleur parti des possibilités d’investissement en fonction de leurs propres besoins. Cela permettrait d’améliorer la compétitivité et de réduire les disparités économiques et sociales entre les régions à la traîne et celles en première ligne. La politique de cohésion soutient également les objectifs de la stratégie Europe 2020 pour la croissance et l’emploi. À l’avenir, la cohésion et la nouvelle politique de développement rural doivent accroître le recours supplémentaire aux investissements publics et privés et mettre l’accent sur l’emploi et la croissance, l’innovation, les PME, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique tout en assurant un développement harmonieux et intégré des zones rurales et urbaines
  5. Nous avons besoin d’une UE qui renforce l’économie sociale de marché. Nous voulons un secteur public qui favorise les initiatives commerciales viables. Nous devons soutenir fermement les jeunes pour qu’ils développent pleinement leur potentiel et encourager les jeunes entrepreneurs.

    Dans leur vie de tous les jours, les citoyens invitent l’ensemble des dirigeants politiques à créer de l’emploi et à susciter l’apparition de nouvelles entreprises compétitives. Il convient d’encourager les jeunes à devenir entrepreneurs, notamment au sein des petites et moyennes entreprises. L’UE doit soutenir davantage les travaux réalisés par les pouvoirs régionaux afin de renforcer les synergies entre la recherche, l’éducation et la compétitivité du marché. En outre, dans une société en pleine mutation, nous devons aider les familles en leur garantissant des services publics performants et un accès facile aux écoles et aux hôpitaux. Les citoyens exigent que les défis démographiques croissants soient relevés de manière appropriée et veulent davantage d’offres d’emploi et de sécurité sociale.
  6. Nous avons besoin d’une meilleure coordination entre tous les niveaux de gouvernement, ainsi que de synergies et de complémentarités dans l’ensemble des budgets publics. Nous voulons une administration publique efficace, interconnectée et innovante à l’échelle européenne, nationale, régionale et locale.

    L’on pourra mieux atteindre les objectifs de reprise économique et de création d’emplois si les collectivités locales et régionales jouent un rôle de premier plan étant donné qu’elles mettent en œuvre jusqu’à 70 % de la législation de l’UE et qu’elles contribuent aux investissements publics directs effectués dans l’UE à hauteur des deux tiers, alors qu’une grande partie de l’investissement public provient des Fonds structurels et d’investissement. Il est nécessaire d’améliorer la qualité des dépenses et d’augmenter l’interopérabilité des administrations publiques dans l’ensemble de l’UE. L’aide aux investissements publics s’avère plus importante en période de crise étant donné qu’un grand nombre de régions ne disposent que d’un accès limité aux sources traditionnelles de prêt en raison d’une réduction de leur notation de crédit et d’une augmentation de leur endettement.
  7. Nous avons besoin d’une Union européenne politique qui travaille en partenariat avec ses régions car les citoyens font largement confiance à leurs dirigeants politiques régionaux et locaux. Le Parti populaire européen veut que les régions occupent une position forte en tant qu’acteurs clés dans l’UE afin de répondre à la nécessité vitale de mieux légiférer, de renforcer la démocratie européenne et de réduire son déficit démocratique.

    Les collectivités locales et régionales assument des rôles économiques, culturels et sociaux importants, qui dépassent parfois les frontières administratives de leur État membre. Le PPE est la famille politique la plus représentée au sein des villes et des régions européennes et nous considérons la promotion des collectivités territoriales comme une valeur ajoutée qui favorise l’intégration européenne. Le PPE soutient la contribution du Comité des régions en tant qu’assemblée politique et organe institutionnel de l’UE qui défend les intérêts des villes et des régions tout au long du processus législatif.