About Us

Views

Members

Commissions

CoR External Relations

News

Events

People

Stay In Touch

24 October 2014 / FR

Des solutions novatrices pour une renaissance industrielle européenne

Conclusions du séminaire de Badajoz du groupe PPE au Comité des régions

  • L’EUROPE DOIT SE HISSER AU RANG DE PREMIER PÔLE INDUSTRIEL MONDIAL; l’industrie représente le cœur de l’économie réelle au sein de l’UE et est à la base d’une bonne partie des activités du secteur des services. Le groupe PPE au Comité des régions estime que l’UE devrait être reconnue comme le meilleur endroit où faire des affaires et conserver son rang de premier exportateur mondial de produits manufacturés. Pour y parvenir, il est indispensable de renforcer sensiblement sa compétitivité industrielle et de mener à bien les réformes du marché du travail.
  • LES PRODUITS INDUSTRIELS EUROPÉENS DOIVENT DEVENIR DE PLUS EN PLUS CONCURRENTIELS et répondre aux besoins d’une population mondiale en expansion et de plus en plus prospère. À cette fin, il y a lieu d’améliorer la gouvernance industrielle dans les régions d’Europe pour faire en sorte que la compétitivité soit reconnue comme une priorité et un objectif de premier plan dans toutes les politiques. Lorsque cela correspond à leurs responsabilités juridiques, les collectivités locales et régionales devraient être associées à toutes les étapes de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique industrielle dans le cadre d’une approche fondée sur la gouvernance à multiniveaux.
  • L’EUROPE DOIT METTRE EN PLACE UN SOLIDE MARCHÉ INTÉRIEUR DES PRODUITS, DES SERVICES ET DE L’ÉNERGIE dans lequel la justice fiscale, l’éradication de la culture bureaucratique et l’instauration de systèmes durables de protection sociale permettent de lutter contre le chômage et d’offrir un meilleur soutien aux citoyens désireux de pouvoir récolter les fruits de leur travail. Pour investir dans une industrie, les entreprises ont besoin de stabilité et de prévisibilité en tant que gages de sécurité juridique. Il est essentiel pour les entreprises européennes de renforcer la compétitivité des prix de l’énergie ainsi que l’indépendance en matière d’approvisionnement énergétique. Cet objectif peut être atteint, tant au niveau local et régional qu’au niveau national et européen, par l’adoption de réglementations solides et politiquement ambitieuses. Le groupe PPE au CdR soutient la recherche de sources de financement alternatives, telles que le financement participatif, le capital-risque et d’autres instruments innovants, pour mettre un terme à la dépendance traditionnelle aux emprunts bancaires. Grâce au tremplin que constitue ce marché unique renforcé, l’UE pourra également adopter un programme plus ambitieux en matière de commerce extérieur, dans un esprit de réciprocité fondé sur la coopération régionale et macrorégionale et en s’appuyant sur un objectif commun consistant à porter à 20 % la part du secteur industriel dans le PIB d’ici 2020.
  • L’INNOVATION CONSTITUE UNE RÉPONSE FONDAMENTALE AUX BESOINS DE L’INDUSTRIE EUROPÉENNE; les industries traditionnelles de l’UE devraient être modernisées grâce à l’échange d’expériences et de savoir-faire entre les États membres. Associée au renforcement des activités de recherche et développement dans les États membres, cette démarche ouvrira la voie aux idées novatrices, qui sont indispensables pour restructurer certains secteurs de chaque industrie. Les fonds de cohésion et la stratégie Europe 2020 doivent être orientés vers les investissements qui renforcent la compétitivité, notamment dans les réseaux énergétiques transfrontaliers, les transports et les infrastructures numériques, de façon à permettre la coopération entre les pays, l’intégration des chaînes d’approvisionnement et la consolidation des échanges commerciaux intra-européens.
  • LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET L’INNOVATION SONT RECONNUS COMME DES MOTEURS D’UNE CROISSANCE TERRITORIALE INCLUSIVE ET DURABLE À LONG TERME; les liens entre la croissance industrielle et technologique et le développement territorial sont essentiels à la relance et à l’expansion économiques de l’UE. Le groupe PPE au CdR est persuadé que le principal élément permettant de soutenir les ambitions industrielles de l’UE est la politique régionale de spécialisation intelligente, fondée sur une analyse systématique des spécificités régionales existantes et des potentiels d’innovation et de croissance. Les responsables politiques régionaux devraient dès lors renforcer le savoir-faire de leurs territoires en ce qui concerne certains domaines sectoriels et certaines technologies clés, promouvoir une bonne coordination du débat avec l’échelon national en ce qui concerne la planification, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques industrielles et améliorer la qualité de la gouvernance et l’efficacité des interventions sur le terrain. Les partenariats public-privé à long terme et durables sont reconnus comme des facteurs essentiels de succès du processus d’industrialisation et de réindustrialisation au sein de l’UE. Les industries doivent contribuer à l’élaboration d’une stratégie de développement fondée sur la spécialisation intelligente en aidant à détecter les lacunes au niveau des indispensables chaînes de valorisation dans les régions et les secteurs d’activité et à mettre en lumière les actions réglementaires à entreprendre pour assurer le développement du marché. Les industries européennes doivent accorder une attention particulière aux possibilités transrégionales, transfrontalières et transsectorielles.
  • L’EUROPE DOIT ÊTRE À L’AVANT-GARDE D’UNE NOUVELLE RÉVOLUTION NUMÉRIQUE INDUSTRIELLE offrant aux citoyens et aux pionniers de l’industrie la possibilité de vivre et de travailler dans un monde dynamique axé sur les technologies. Le groupe PPE au CdR est convaincu de la nécessité de mener des réformes structurelles et d’améliorer la réactivité de l’industrie dans l’environnement concurrentiel créé par la tendance à la mondialisation accrue des marchés et par la progression de la numérisation dans tous les secteurs économiques et financiers. Les villes et régions d’Europe doivent élaborer et mettre en œuvre un cadre réglementaire qui encourage l’innovation et les investissements dans les TIC à tous les niveaux de l’économie de leur territoire. En retrouvant son statut de pôle mondial d’innovation, l’UE rentrera dans un cercle vertueux de gains de productivité, de croissance et de création d’emplois.