About Us

Views

Members

Commissions

CoR External Relations

News

Events

People

Stay In Touch

03 March 2011 / FR

2011 – Année européenne du volontariat Promotion du sport et de la citoyenneté active par les villes et les régions pour renforcer la cohésion sociale en Europe

Déclaration du groupe du Parti populaire européen du Comité des régions

Le groupe du Parti populaire européen au sein du Comité des regions

  1. se félicite que 2011 ait été consacrée Année européenne du volontariat, rappelle qu’il est important d’encourager et de soutenir toutes les formes d’activités volontaires, qui constituent des outils essentiels pour atteindre une cohésion sociale efficace au sein de l’Union européenne, et met en exergue le rôle joué par les collectivités territoriales pour faciliter une citoyenneté active;
  2. souligne l’engagement de la présidence hongroise du Conseil de l’Union européenne à encourager les activités bénévoles, tout spécialement dans le domaine de l’inclusion sociale des jeunes, en attachant une attention particulière au Pacte européen pour la jeunesse, qui vise à faciliter une plus grande contribution des jeunes à la vie politique et sociale;
  3. rappelle que le volontariat représente avant tout une valeur sociale et politique basée sur les principes fondateurs pour le PPE que sont la solidarité et la responsabilité, mis en exergue par la charte des valeurs du PPE; insiste sur le fait que, quel que soit le secteur, le volontariat joue un rôle social important dans la vie de nombreux citoyens et qu’il permet de renforcer efficacement l’inclusion sociale, la cohésion sociale et le développement communautaire;
  4. souligne le rôle du volontariat tout particulièrement dans le domaine des activités sportives bénévoles en matière de promotion d’une croissance intelligente, durable et inclusive, conformément à la stratégie Europe 2020 et invite les collectivités régionales et locales à reconnaître la capacité du secteur sportif à contribuer à la réalisation des objectifs stratégiques de l’UE à long terme; à cet égard, il met en évidence l’importance du volontariat dans le secteur du sport pour le succès de l’initiative phare de la Plateforme européenne contre la pauvreté et l’exclusion sociale;
  5. souligne que les activités sportives bénévoles doivent promouvoir le principe de la solidarité et qu’il importe de ne pas les confondre avec les activités sportives professionnelles qui sont, d’une manière générale, généreusement rémunérées;
  6. attire l’attention sur l’importance d’une promotion et d’un soutien de l’échange constant des meilleures pratiques en matière de gestion bénévole entre les régions et les villes engagées dans des actions de volontariat; recommande également que les collectivités territoriales élaborent des orientations stratégiques communes par delà les frontières des États membres pour soutenir le volontariat dans leurs territoires respectifs;
  7. encourage le secteur privé à soutenir les initiatives favorisant le volontariat et l’invite, conjointement avec les collectivités territoriales, à renforcer les partenariats public-privé de coopération en vue de favoriser la mise en place d’instruments de financement permettant de faire face aux problèmes sociaux à l’échelon local; rappelle également que le secteur volontaire contribue de manière dynamique au produit intérieur brut des États membres, dont il convient essentiellement de se préoccuper pour des raisons de cohésion sociale;
  8. appelle les collectivités territoriales à promouvoir le bénévolat par l’éducation à tous les niveaux, en créant des possibilités d’activités volontaires dans le cadre des systèmes éducatifs, ainsi qu’à encourager les liens entre le secteur volontaire et celui de l’éducation à tous les échelons et à reconnaître le bénévolat comme une partie intégrante du processus d’apprentissage tout au long de la vie;
  9. appelle les collectivités territoriales à promouvoir des mesures visant à aider les organisations volontaires à accéder à un financement durable permettant de soutenir les projets destinés à réaliser leurs objectifs, tout en évitant des formalités superflues et en maintenant un contrôle sur les dépenses publiques;
  10. appelle les médias locaux et régionaux concernés, ainsi que les parties prenantes et les services publics à fournir des informations aux citoyens sur les initiatives liées à l’Année européenne du volontariat, en accordant une attention particulière au travail effectué par l’l’EYV 2011 Alliance (l’Alliance “Année européenne du volontariat 2011”);
  11. reconnaît le sport comme un outil efficace pour promouvoir l’inclusion des personnes souffrant d’un handicap physique ou mental dans la société, ainsi que les immigrants; souligne que les personnes victimes de discrimination ou issues de milieux défavorisés ou culturellement différents, par exemple les Roms, doivent être encouragées à prendre part à ces activités afin de promouvoir une culture de compréhension mutuelle et de cohésion sociale;
  12. encourage les États membres, les régions et les villes de l’UE qui ne l’auraient pas encore fait à utiliser le sport comme instrument et indicateur dans le cadre de leurs politiques sociales;
  13. encourage vivement les collectivités territoriales à garantir la pratique constante du sport tout au long du parcours éducatif et propose que les écoles prévoient une heure d’activités sportives par jour;
  14. rappelle le rôle des collectivités territoriales en matière de promotion et de financement des investissements publics relatifs à l’amélioration des infrastructures et des équipements sportifs, ainsi que pour assurer à tous les citoyens la possibilité d’y accéder et de les utiliser sans aucune discrimination liée à des caractéristiques architecturales interdisant l’accès aux personnes présentant un handicap physique;
  15. se félicite que la dimension européenne du sport ait été renforcée par le traité de Lisbonne et exprime le souhait que les autorités locales et régionales contribuent au renforcement de la dimension sociale, économique et organisationnelle du sport, dans la ligne des propositions récentes de la Commission européenne. Dans ce contexte, il se réjouit tout particulièrement de l’idée de tirer pleinement parti des volets liés au sport des Fonds structurels et du soutien apporté aux Villes européennes pour le volontariat dans le sport en 2011, une action fondée sur l’expérience des villes et des communes en matière d’appui au volontariat et visant à mettre en évidence et à diffuser les meilleures pratiques;
  16. propose de lancer des initiatives européennes de soutien au sport telles que la création d’une Année européenne du sport, la désignation d’une capitale européenne du sport, l’organisation d’évènements sportifs européens décentralisés et le lancement d’un programme Erasmus consacré au sport.